• Laetitia

ICI LONDRES ...

Dernière mise à jour : 7 sept.

Initialement destiné au dessin et au piano, il choisira finalement le doux son de la Stratocaster, admirateur des Who au concert desquels son père, batteur de Django Reinhard, speaker & haut fonctionnaire résistant, le conduit en 1974. On lui connaît « Cargo » et son clip qui l’ont probablement cantonné à un statut de produit marketing pendant trop longtemps à notre goût tel un acteur comique à qui personne n’ose plus offrir un rôle dramatique. Lui c’est Axel Bauer. Son Cargo sera repris par Roger Daltrey en personne, ce qui fut probablement une grande reconnaissance pour Bauer. Ses collaborations sont nombreuses de Daniel Darc, Jacno ou Zazie à Catherine Ringer sans oublier Gérard Manset, Boris Bergman et Manu Katché qui l’accompagne à la batterie sur « Cargo ». Il joue à guichet fermé sans avoir besoin de promotion même si ses albums ne recontrent pas tous le succès commercial du 1er. Saviez-vous que c’est grâce à Jean-Louis Aubert, ayant reconnu son talent d’auteur-compositeur, que, de retour en France, il collabore à l’album « Bleu Blanc Vert ». Un an après il renouera avec le succès populaire avec « Eteins la lumière ». Il partira avec son bassiste, Laurent Griffon, vivre avec les nomades Touaregs dans le désert du Ténéré pendant quelques mois et montera ensuite son studio à Montreuil. Il y compose entre autres pour Johnny Halliday. Avant de disparaître son résistant de père, qui était également la célèbre voix qui entonnait « les Français parlent aux Français » sur « Radio Londres », s’enregistrera avec lui pour le souvenir et Axel Bauer nous offre, après « C’est mâlin », le 2nd extrait de son futur album « Ici Londres », saupoudré de ces enregistrements. Oscillant toujours entre rock et variété, on vous invite à le découvrir ou le redécouvrir avec, pour ce qui nous concerne, un faible pour l’album « Live à Ferber » et la hâte d’écouter intégralement son nouvel opus !




3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout