• Laetitia

SON NOM EST « GIOVANI GIORGIO »…

Dernière mise à jour : 7 sept.

... MAIS TOUT LE MONDE L’APPELLE « GIORGIO » ! C’est ainsi qu’il conclut son histoire sur le titre que les Daft Punk lui consacrent en 2013, comme un hommage à celui qui a été leur source d’inspiration et celle de beaucoup d’autres dans l’électro. Mais en réalité, sans forcément lui donner de nom, tout le monde de 7 à 77 ans, connaît Giorgio Moroder dont la musique est gravée dans la mémoire collective depuis plusieurs décennies… Italien d’origine allemande, il grandit dans le Tyrol et se forme seul à la guitare à l’âge de 15 ans. Il commence sa carrière en tant que bassiste, notamment aux côtés de Johnny Halliday , mais c’est en partant vivre à Berlin qu’il découvre à l’occasion de tournées de chant dans les clubs à la fin des années 60, l’électro embryonnaire de KRAFTWERK et surtout un truc nouveau: le synthétiseur ! Une aubaine pour celui qui se rêve alors à inventer le « son du futur ». Et c’est ce qu’il va faire en jetant les bases d’une disco robotique, trouvant le point d’équilibre entre recherche et classicisme, qui s’opposera à la disco plus traditionnelle des partisans de Gloria Gaynor qui commenceront par le regarder en chien de faïence. Il déniche Donna Summer et ils s’offriront tous deux le succès avec « Love to love you baby », puis « I feel love » ou « Hot stuff ». La Music Machine Moroder est lancée et il contribuera dans l’ombre des plus grands de l’époque, Elton John, Eurythmics, les Sparks, Blondie/Debbie Harry, Freddie Mercury ou David Bowie à qui Brian Eno dira, en lui faisant écouter « I feel love » lors de l’enregistrement de « Heroes » à Berlin: « j’ai entendu le son de l’avenir, il est là et il va révolutionner la musique de ces 15 prochaines années ». Et ça sera bien plus car Giorgio a plus d’un tour dans son sac et le goût du cinéma: Midnight Express dont son célèbre « Chase », American Gigolo, Flashdance, Scarface, l’Histoire sans fin, Metropolis, Top Gun ou encore Bac Nord plus récemment, la liste de ses longues compositions non formatées et de ses prix est trop longue à dresser. Les années 80s l’occupent aussi à composer la musique pour les JO de Los Angeles, de Seoul et celle de la Coupe du Monde de football en Italie. Les années 90s seront musicalement plus calmes ainsi qu’il le raconte: création d’une voiture, apprentissage de Photoshop et musique d’un film sur les poissons, sans compter une collaboration échouée avec Bob Dylan ! C’est Daft Punk qui auréole son retour d'un brin de légende en 2013 au point de l’émouvoir aux larmes en tant que fan de la 1ère heure du groupe (depuis « One more time » qu’il avait pressenti comme le point de départ de quelque chose…). Depuis, Giorgio est là où on ne l’attend pas: il avait déjà produit et composé pour Mireille Mathieu et France Gall dans les années 60s (si si on vous assure), il réitère en 2015 dans l’album « Déjà vu » aux côtés de Kylie Minogue, Britney Spears, Sia juste après avoir remixé prodigieusement le « Midnight » de Coldplay. Ne souffrant pas de l’usure du temps et faisant évoluer sa musique comme en témoignent sa collaboration avec Lady Gaga ou son titre « 74 is the new 24 » qui utilise tous les moyens sonores actuels (un mix de vocoder, de boucles et de samples a gogo), c’est à 78 ans que Giorgio se décide enfin à monter sur scène pour une tournée mondiale puisque désormais « la scène n’est plus réservée aux chanteurs et qu’un producteur peut sortir de son studio ». A tout pile 82 ans aujourd’hui, il performe encore sur scène car selon ses propres mots teintés d’humour: « la dance music n’en a cure de là où vous vivez, elle n’aborde pas d’importance à qui sont vos amis, elle se moque de combien d’argent vous pouvez avoir et elle n’accorde pas d’importance à votre âge que vous ayez 74 ans ou 24 parce que… 74 is the new 24 ! ». Giorgio c’est un bout de patrimoine mondial de la musique et on aimerait qu’il soit aussi éternel que son oeuvre ! En plus de celle de Balades Immobiles qui en regorge, on vous propose une « playlist special Giorgio » qui va vous permettre de « reboucler » entre Giorgio et sa musique (voir d'improviser un blind test !) ainsi que quelques interviews en français du Maestro..




PLAYLIST

Ses débuts en chanson, « Looky Looky », 1969 : https://www.youtube.com/watch?v=rkJCqdlPMPA

Johnny « souvenirs souvenirs »: https://www.youtube.com/watch?v=GdH30r1IZzs

Mireille Mathieu, « en frappant dans nos mains »:

https://www.youtube.com/watch?v=MecnjqEy0xU

France Gall, « je t’aime comme tu es »: https://youtu.be/vBfRNZAe02E

Kraftwerk, « radio-activity »:

https://www.youtube.com/watch?v=jgNdIO63uiI

Gloria Gaynor, « I Will survive »: https://www.youtube.com/watch?v=gYkACVDFmeg versus Donna Summer, « love to love you baby »: https://www.youtube.com/watch?v=z5SPIjlfMXo

Eurythmics, « sweet dreams »:

https://www.youtube.com/watch?v=qeMFqkcPYcg

« Call. Me », Blondie: https://www.youtube.com/watch?v=StKVS0eI85I

« Don’t go breaking my heart », Elton John:

https://www.youtube.com/watch?v=z0qW9P-uYfM

« Cat people », David Bowie:

https://www.youtube.com/watch?v=Z9GbGO7CKdQ

« From here to eternity »Giorgio Moroder: https://www.youtube.com/watch?v=qTFEyFEu1Fk

« Chase » et « Main theme », BO Midnight Express: https://www.youtube.com/watch?v=bQ-xLd8mVIE

« Night drive », BO American gigolo: https://www.youtube.com/watch?v=0GKqV-xsHwk

« What a feeling », Irene Cara, BO Flashdance:

https://www.youtube.com/watch?v=ILWSp0m9G2U

« intro theme », BO Scarface:

https://www.youtube.com/watch?v=XgVRdNt3UkE

BO L’histoire sans fin:

https://www.youtube.com/watch?v=2WN0T-Ee3q4

« Love Kills », Freddie Mercury, BO Métropolis: https://www.youtube.com/watch?v=EWAhTAjYKbo

« Take my breath away », Berlin, BO Top Gun: https://www.youtube.com/watch?v=zk6M8CSuXdk

« Tears », BO Bac nord: https://www.youtube.com/watch?v=b9mQZCFmmqo

« Reach out », JO de Los Angeles 1984: https://www.youtube.com/watch?v=26epS7PIbE4

« Midnight » remix, Coldplay: https://soundcloud.com/giorgiomoroder/coldplay-midnight-giorgio-moroder-remix

« Tom’s dinner » (Suzanne Vega), Britney Spears: https://www.youtube.com/watch?v=6_x7gTQOEs4

« Right here right now », Kylie Minogue : https://www.youtube.com/watch?v=jbw1SkLBRdA

« I can’t give you anything but love », Lady Gaga : https://www.youtube.com/watch?v=Q0ljkyyxAK4

« Déjà vu », Sia: https://www.youtube.com/watch?v=pNYFpTLazvA

« 74 is the new 24 », album « Déjà vu »: https://soundcloud.com/giorgiomoroder/74-is-the-new-24

INTERVIEWS

Itv réalisée par Moby en 2015: https://www.giorgiomoroder.com/interview-magazine-giorgio-moroder-moby/

Itv Gonzaï: https://gonzai.com/de-rambo-a-hitler-les-petits-secrets-de-giorgio-moroder

Extrait itv en français, 1984: https://www.ina.fr/ina-eclaire-actu/video/i11262693/metropolis-interview-de-giorgio-moroder

Itv Sourdoreille 2016: https://www.youtube.com/watch?v=z3ZtDcSShX4

Itv Konbini, 2019: https://www.youtube.com/watch?v=hfwb2_p27eAaussiPLAYLIST

6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout